Aperçu des techniques de fabrication des diamants synthétiques

Les diamants synthétiques peuvent être produits de différentes manières. Le processus de fabrication implique la synthèse des diamants, c’est-à-dire la production de diamants de qualité gemme à l’aide de technologies avancées. Ce processus est utilisé depuis des décennies et a permis de produire des diamants synthétiques de haute qualité, impossibles à distinguer des diamants naturels. Jetons un coup d’œil à certaines des techniques utilisées pour la fabrication des diamants synthétiques.

Haute pression et haute température (HPHT)

La technique HPHT est la méthode la plus courante pour produire des diamants synthétiques. Elle consiste à soumettre une graine de carbone à des températures et des pressions extrêmement élevées dans un environnement contrôlé, ce qui la fait cristalliser en forme de diamant.

Cela peut vous intéresser : Bijoux : quelles sont les matières les plus écologiques ?

Les résultats sont souvent des pierres incolores, mais des pierres de couleurs fantaisistes peuvent également être créées en ajoutant des oligo-éléments pendant le processus de croissance.

Cela peut vous intéresser : Bijoux écologiques : les labels à connaître

Dépôt chimique en phase vapeur (CVD)

La technique CVD est plus complexe que la technique HPHT, mais elle permet de produire des pierres précieuses plus grandes et de meilleure qualité que ce qui est possible avec la technique HPHT.

Dans cette méthode, des atomes de carbone sont déposés sur la surface d’un substrat afin de créer une structure en diamant. Cette technique peut être utilisée pour créer des pierres incolores ainsi que des pierres colorées qui ont des propriétés uniques que l’on ne trouve pas dans la nature.

Ces deux processus sont gourmands en énergie. Mais leurs résultats sont satisfaisants jusqu’à ce jour. C’est pourquoi il est intéressant de se procurer d’un diamant synthétique

La méthode Czochralski

La méthode Czochralski, développée en Pologne, est l’une des plus anciennes méthodes de création de diamants synthétiques.

Dans cette méthode, un alliage métallique fondu est versé sur une graine de diamant, ce qui entraîne sa croissance en une structure cristalline artificielle.

La méthode Czochralski permet de produire de petites pierres avec une bonne clarté et une bonne saturation des couleurs, mais elle ne convient pas aux grandes pierres en raison de sa lenteur de croissance.

Les diamants synthétiques offrent de nombreux avantages par rapport aux diamants naturels, comme leur prix abordable et leur disponibilité dans des tailles plus grandes que ce que l’on voit généralement avec les diamants naturels. En comprenant les différentes techniques de fabrication disponibles, vous pouvez prendre une décision en connaissance de cause lorsque vous choisissez des bijoux en diamant synthétique ou des pierres précieuses en vrac pour votre collection ou pour des occasions spéciales.